Association milanaise de football 2023-2023

Nous essaierons de ramener 2 points à la maison et, si nous renversons également la différence de buts, nous aurons gagné deux fois". le visionnage gratuit de Sky Sport et Sky Calcio du 20 au 29 novembre 2018. Le visionnage s'arrêtera automatiquement le 30 novembre 2018 sans frais ni engagements supplémentaires.Le premier arrêt est venu avec l'équipe nationale le 14 novembre en raison d'une inflammation des adducteurs, qui l'a contraint à manquer le match contre Crotone.Et puis place à l'expérience de la défense : Ivanovic et Kolarov sont deux totems et en Russie ils veulent tirer leurs dernières cartouches de l'aventure en équipe nationale En plus du sélectionneur de Reggiolo, il y a deux autres ex tous les deux dans les rangs des Rossoneri : Higuain et Pepe Reina un mélange potentiellement atomique. Le short est vert avec des détails rouges et bleus tandis que les chaussettes sont vertes avec une bordure rouge et bleue.

L'uniforme de réserve est blanc avec une bande horizontale rouge et noire, tandis que le troisième uniforme, utilisé uniquement par les gardiens de but pendant la première partie de la saison, est un maillot noir caractérisé, au niveau de la poitrine, maillot fiorentina le coq sportif par une poche avec un tricolore dessus. Rêve déjà partiellement réalisé. Faut-il que le contrôle soit exercé uniquement par les instances sportives ou dans le cadre d'un contrôle régalien plus indépendant? On nous a aussi indiqué que le contrôle disciplinaire exercé par la commission des agents sportifs n'était pas toujours efficace et que stelle-ci ne disposait ni des moyens juridiques ni d'une autonomie de décision suffisantes. Je n'ai pas d'opposition de prince vis-à-vis de la proposition de M. Piat que les joueurs payent leurs agents. M. Philippe PIAT : Nous allons quand même avoir du mal à progresser vraiment sans réglementation internationale. Mais c'est peut-être parce que la réglementation est floue que le joueur peut céder à d'autres sirènes.

Comment éviter que la réglementation ne soit contournée par des personnes non licenciées? Ainsi, s'agissant des incompatibilités, il est indispensable que des personnes condamnées pour des malversations dans le domaine du football soient empêchées d'exercer, qu'il s'agisse d'ailleurs d'agents, mais aussi d'entraîneurs, de directeurs sportifs, présidents de clubs. Quel statut faut-il prévoir pour encadrer efficacement l'action des personnes détentrices d'une licence et, le cas échéant, des autres intermédiaires? Il faudrait également harmoniser la durée des contrats signés d'une part entre les clubs et les joueurs, d'autre part entre les agents et les joueurs. Je vous rejoins, Monsieur le président, sur le fait que nous avons troplé la dernière semaine de la rémunération des agents. M. le Président : Ce qui me gêne, c'est le mélange des genres et le fait que les missions ne sont pas clairement définies. C'est un sujet important mais ce n'est pas le seul et il est sans doute lié à des décisions plus orientales en matière d'organisation et de sécurisation. Ou on nous explique que, alors que la loi prévoit que l'agent est rémunéré par le joueur, tout le monde s'en fiche et que c'est le club qui paie quand même !

En quoi une suspension intervenant au mois de mars généraliserait-elle un agent, puisqu'il est en vacances? Faut-il envisager une centralisation des indemnités de transferts, voire de la rémunération des agents? Si, comme je viens de le rappeler, il n'y a pas d'harmonisation des règles internationales, force est aussi de constater que les textes français ne sont pas clairs en ce qui concernent les aspects internationaux, notamment le champ d'application territorial de la règle française et du régime des équivalences pour les agents étrangers. Je rappelle que cette commission a été instituée à la demande du ministère de la jeunesse et des sports, qu'elle est composée de représentants de l'ensemble des familles du football : Fédération, Union des clubs professionnels, agents, entraîneurs, administratifs, etc. M. Alain NÉRI : Nous avons pour tâche, au sein de cette mission, de dresser le constat de ce qui se passe aujourd'hui dans la réalité et de faire des propositions pour que la loi en tienne compte. Il faudrait aussi ouvrir cette profession aux anciens joueurs professionnels, qui pourraitient de la sorte leur expérience à profit pour se reconvertir et pour bénéficier d'un vrai statut.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.